petitponet

blog de reportages et de réflexions hetéroclites .

28 août 2007

Le vilain mouton noir...

IMG_6352
La xenophobie et le populisme n'a pas de frontières. Je me rappelle avoir vu en Nouvellle-Caledonie un tag disant " Les étrangers dehors : la Kanaky aux kanaks". Les suisses de l'UDC font de même avec cette affiche qui me donne la nausée. On y voit un mouton blanc chasser a coups de pied un mouton noir, sous l'oeil rassuré de deux autres moutons blancs. Dans un pays démocratique comme la Suisse, une telle affiche ne peut exister sans un message politique plus nuancé. Alors voilà le programme politique de l'UDC, ils veulent, disent-ils, renvoyer les étrangers ayant commis des fautes en Suisse. En soit... La France expulse déjà de nombreux étrangers, sans qu'ils n'aient d'ailleurs commis de fautes, et ce avec une violence rappelant les raffles des années noires. Mais bon, revenons à nos moutons, car ce sont bien eux qui me posent problème. En effet, sur cette affiche, aucune mention de ce fameux programme, a part l'image brutale de trois blancs chassant un noir du pays. Quel est donc le message que veux faire passer l'UDC a travers cette affiche ? Si l'on s'en tient à l'image, elle dit, pour plus de sécurité, les moutons blancs doivent chasser les moutons noirs a coup de sabots. Elle ne dit pas, chassons les moutons qui font des bêtises dans le troupeau. Cette affiche donne la nausée pour deux raisons, la première, l'image en elle même, la deuxième, le programme extrémiste de l'UDC.
L'UDC n'aurait évidemment pas eu le courage de mettre en affiche trois hommes blonds, forts, et sains, chassant un homme noir, sale, et effrayant. Pourtant, c'est bien cela que l'affiche montre, même a travers " l'allégorie" de l'animal. Allégorie bien mal choisie a mon avis, le mouton me fait penser au troupeau un peu bête qui fonce tête baissée sans réfléchir, en suivant le leader, capable, s'il le faut de se jetter après lui du haut d'une falaise pour échapper au grand méchant loup... Pas très flatteur, cette allégorie du mouton blanc utilisée par l'UDC pour parler au peuple Suisse.
Le programme. Ce qui n'est pas dit dans l'affiche, mais qui est expliqué dans les journeaux. Les étrangers deviennent personna non gratta dès lors qu'ils commettent une faute, il faut les expulser, par la force saine du peuple, ou du troupeau. Voilà qui me fait réfléchir. Si moi, étranger, je me mettais à militer dans une association pour la protection des droits des moutons noirs, deviendrais-je, aux yeux des leaders du troupeau, persona-non-gratta? Evidemment. Je deviendrai moi aussi un mouton noir.
Ou en serait la démocratie si un parti tel que l'UDC arrivait au pouvoir ?
D'autant, qu'il me semble avec mon regard d'étranger, que le 1°Aout, jour de la fête nationale, ce sont bien des Suisses, qui se battent avec la police pour défendre, une " Suisse plus sûre...".
Je tient, pour conclure, à dire que je ne stigmatise pas la Suisse. Ce discours, on l'entend un peu partout dans le monde, en Europe. C'est un vieux, un très vieux discours, qui remonte à la nuit des temps, un sentiment très humain : la peur de l'étranger.
Cette affiche écoeurante fait du bruit ici, créant un débat dans les journeaux, et il est fort a parier que la propagande de l'UDC ne passera pas. Espérons...

Posté par petitponet à 15:04 - Commentaires [2] - Permalien [#]

Commentaires

    et les bons petits suisses blancs qui ont fait des fautes, qu'est-ce qu'ils en font?

    Posté par dad, 29 août 2007 à 20:00
  • Et dire que je vais rentrer

    Du coup, je ne suis plus très sûre d'avoir envie de rentrer.J'avis oublié, bien au chaud sur le petit caillou, l'UDC.Bon tu me diras que j'ai la mémoire séléctive, effectivement! Je suis aussi choquée et dégoutée que toi, la seule chose qui me rassure c'est qu'au moins ça fais du bruit, car l'image du mouton est bien trouvée...n'oublions pas que les suisses sont parfois de moutons qui se laissent tondre la laine sur la dos en disant merci!Donc je suis un peu rassurée que les "moutons tip-top" se rebellent et râlent...même si je suis pas sûre que ça change grand chose. En effet, de même style d'affiches ont déjà pourri nos rues suisses, déjà des gens ont protesté, mais malheureusement ça n'a pas suffit pour les supprimer!
    Tant que ça crée une réaction, je me dis que rien n'est perdu!
    Isa

    Posté par Isa, 30 août 2007 à 06:51

Poster un commentaire