petitponet

blog de reportages et de réflexions hetéroclites .

03 juillet 2007

Esmeralda.

IMG_6164_copie

Pour être honnête, Nouméa n'est pas ce que l'on peut appeler une ville animée... Pourtant, c'est la seule ville digne - d'autres préfereront indigne- de ce nom en Caledonie. Pour trouver une autre ville, il faut faire 1500 Km, et aller a Sidney, ou Brisbane. Peu d'animation donc. Alors, lorsque l'Esmeralda, navire école de la marine chilienne pointe le bout de son étrave dans la rade, tout le monde se presse pour admirer cette belle goelette de 4 mats. A bord, les marins se font photographier en compagnie de belles nouméennes endimanchées comme ils se doit. A terre, les marins ne font pas mentir le vieil adage " une femme dans chaque port", et dansent avec lesdites nouméennes, sur le pont de la Bodéga del Mar, collé-serré...
Bref, en bon Nouméen, je suis allé voir le beau bateau moi aussi. Tout d'abord par la mer, avec Jacques, mon moniteur de voile. Nous nous sommes approchés, et les marins nous ont rendu notre salut, comme le veux la tradition. Ensuite, je suis monté a bord, admirer les beaux grééments, les cuivres scintillants, la barre qu'il faut manoeuvrer a deux.
Rien que son parcours fait rêver : Valparaiso, son port d'attache, l'île de Paques, Tahiti, Brisbane, Sidney, Auckland, Nouméa, etc...
Entre Auckland et Nouméa, les chiliens ont essuyé une sacré tempête, dont la queue nous a atteint aussi, innondant une partie de la maison. J'ai préféré écoper et creuser des rigoles dans le jardin a minuit, plutôt que d'être en pleine mer, avec des creux de 10m, qui arrachent l'estomac des plus vaillant.
Je vous laisse en compagnie de l'HBE Esmeralda, qui en son temps a aussi servi de prison, sous Pinochet...

IMG_6158_copie

IMG_6160_copie

IMG_6170_copie

IMG_6169_copie
Beaucoup sont morts, peu ont vaincu...

IMG_6177_copie

IMG_6178_copie


Posté par petitponet à 04:35 - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires

    Si Papi te lisait...

    Sacré veinard ! Tu suis des cours de voile ! Mais attention aux erreurs de langue! Depuis que j'ai changé de métier, elles me sautent à la figure :

    ... comme le _veut_ la tradition...
    ... la barre qu'il faut manoeuvrer _à_ deux...
    ... les chiliens ont essuyé une _sacrée_ tempête...
    ... dans le jardin _à_ minuit...
    ... qui arrachent l'estomac des plus _vaillants_...

    Ta prose reste cependant chargée d'écume et de rêve...
    Je t'embrasse,
    Fab (qui joue à Papi !)

    Posté par Fab, 03 juillet 2007 à 18:59
  • AAAAAAAAH les fotes d'ortograf !

    En digne hériter de papy, tu corriges mes fautes. Si il était encore parmis nous, nul doute qu'il ferait de même...
    Mais tu as raison. Malhaureusement, j'ai toujours été très peu attentif a l'école, et je continue miantenant...

    Posté par jeff, 05 juillet 2007 à 07:58
  • prisonniers

    Connaissaient-ils les prisonniers de Pinochet, l'enseigne du bateau : "vencer o morir" ? Pour eux c'était la mort quoiqu'il arrive!
    Quel beau bateau malgré tout.

    Posté par dad, 08 juillet 2007 à 20:50

Poster un commentaire